Soutien ostéopathique aux nourrissons

Les bébés, au même titre que les plus grands, peuvent bénéficier de l’ostéopathie. Une consultation chez votre ostéopathe à Taverny est même conseillée dans les trois semaines qui suivent la naissance.

Bébé et ostéopathie

Les mécanismes de l’accouchement peuvent être responsables de petits maux ou problèmes qui peuvent gêner les bébés dans les premiers mois de leur vie.

En effet le nourrisson peut avoir souffert dans le ventre de la mère, ou avoir subit lors de la naissance un traumatisme important. Le travail a pu être difficile, le cordon s’est enroulé autour du cou, il y a eu utilisation de forceps, poussée sur le ventre ou encore une césarienne. L’ostéopathe peut alors apporter une aide non négligeable.

Le crâne du bébé à la naissance

Le crâne du nourrisson n’est pas encore ossifié, il est à cet âge malléable à souhait. De plus il est formé de plusieurs parties séparées par les fontanelles qui lui permettent de s’adapter à différentes contraintes.

Il est donc conseillé de faire voir les nourrissons le plus rapidement possible. En effet plus le traitement ostéopathique est précoce plus il est efficace.

Quelques exemples de tracas, qu’il est possible d’éviter en emmenant son bébé chez l’ostéopathe :

On retrouve comme motif de consultation les troubles digestifs en général. Les coliques, les reflux gastro-oesophagiens (RGO).
Mais également les troubles du sommeil. Un bébé qui a un sommeil perturbé ou de mauvaise qualité.
Les déformations crâniennes, telles que les plagiocéphalies, qui correspondent à un aplatissement d’une partie du crâne.
Les torticolis congénitaux.
Un canal lacrymal bouché, qui peut se traduire par un oeil qui pleure.
Les bronchiolites, otites, rhinopharyngites et de façon général tout problème ORL.
Les troubles du comportement (hyperexcitabilité, pleurs, colères).