L’Ostéopathie : un peu d’histoire

L’ostéopathie est née au Etats-Unis dans la seconde moitié du XIXe siècle avec Andrew Taylor Still qui était à la fois médecin et fermier de son état.

En 1874, il rompt avec la médecine traditionnelle de son époque, pour se tourner vers une nouvelle méthode thérapeutique, qui repose sur trois principes : prendre le patient dans sa globalité, l’interaction entre la structure et la fonction et le potentiel d’auto guérison.

En 1892 Still crée la première école d’ostéopathie, d’où sera diplômé William G. Sutherland, qui a découvert l’ostéopathie crânienne.

Ce n’est qu’en 1950 que Paul Gény, un ostéopathe Français formé en Angleterre, fonda la première école d’ostéopathie française.

Qu’est ce -que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une méthode de soins qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de la mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’autoéquilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie.

Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychologique. Elle aide chacun à gérer de manière responsable et autonome son capital vie pour un mieux être au quotidien.